vendredi 2 mai 2008

L'amuseur de rue et sa marionnette

Conversation entre le représentant des amuseurs de rue de Montréal et moi, un jeudi soir devant les portes massives de la salle du conseil de l'hôtel de ville:

(Lui)- Un jour, alors que j'effectuais ma routine, j'ai remarqué une dame qui s'est arrêtée et demeurait en retrait. Elle regardait mon numéro. Je le répète aux dix minutes et elle est restée presque 30 minutes. (Il m'explique qu'il est marionnettiste) Ensuite elle a quitté.
-Ah...
-Et puis, deux semaines plus tard, je la reconnais. Elle est encore là à regarder mon spectacle. Après un tour, j'arrête et je vais la voir. Je lui demande: vous étiez là, n'est-ce pas l'autre fois?

Elle répond oui. Là. il lui demande pourquoi elle demeurait plus longtemps que les autres et ce qu'elle appréciait de son spectacle.

(Elle) C'est parce que mon mari est décédé depuis un an et c'est la première fois que je ris depuis...

L'amuseur et moi n'avons trouvé rien d'autre à faire que de se sourire, les deux avec une légère buée dans le coin de l'oeil. Les paroles sont quelquefois tellement superflues...

1 commentaire:

Sissa a dit…

Ouff... je sais pas quoi dire...