mercredi 8 octobre 2008

Demandes spéciales

Samedi dernier, c'était la fête des petits anges à l'Oratoire St-Joseph. Je me rappelle ma présence l'an dernier, la bedaine gonflée comme si j'allais popper dans la semaine; cependant une bedaine si creuse qu'elle aurait pu résonner jusqu'à Rawdon. Ça ne faisait qu'un mois que le capitaine était parti et à vrai dire, je n'avais pas toute ma tête. Sûrement, les séquelles de la morphine; c'était du bon stock au Jewish!

Cette année, Chéri m'a accompagnée. C'était plus amoureux, moins émotif. L'an dernier, chef divisonnaire m'avait accompagnée et m'avait entendue blasphèmer tout le long de mon (court) séjour entre les quatre murs de la cathédrale. Ça en était indécent. Je peux encore (sûrement) mettre cela sur le dos des résidus de morphine...

Depuis peu, Dieu, Bouddha ou Allah, ou qui sait même Zeus et moi, on commence à se réconcilier. Tranquillement!

Samedi, je n'ai pas eu envie de l'envoyer se faire foutre avec St-Joseph et Frère André. C'est drôle comme on change tout à coup d'idée lorsqu'on a quelque chose à quémander.

Après l'envolée de ballons, je me suis dit que tant qu'à être sur place, j'allais procéder à quelques missions votives. Avec toute l'humilité nécessaire à ce changement de cap.

Me voilà donc, au bras de Chéri, allumant lampions, touchant la tombe de Frère André à pleines mains (à défaut de pouvoir me rouler dessus( gardons une petite contenance)) et écrivant même à St-Joseph ma faveur sur bout de papier dédié. N'est-ce pas ce que prône LE SECRET et autres théories à la mode de visualiser et d'envoyer dans l'univers nos demandes? L'Oratoire n'est-il pas le meilleur endroit étant donné qu'il regroupe plein de saints et bienheureux ne demandant qu'à nous exaucer?

En ai-je trop fait? Pas du tout! J'ai envoyé mes missiles de dévote transfuge à tous les kiosques rencontrés. Juste au cas où il y en un qui m'en voudrait encore de l'an dernier ou pour ma rébellion hivernale valait mieux frapper à plusieurs portes. Avec leur principe de rédemption, sûrement qu'il y en a un là-bas qui aura entendu mes suppliques et soumettra ma candidature à l'exaucement de ma demande...



3 commentaires:

Cindy a dit…

Ma belle Karina, tu as fais ce que tu as juger bon pour toi.:) J'ai moi aussi décendu tous les Saints du ciel lors de la perte de notre petit Victor. Ma grand-maman qui est très croyante me disait de ne pas agir de la sorte... elle m'a aussi dit, ''le bon Dieu envoie des épreuves au gens qu'il aime, il veut te montrer le chemin a suivre et te prouver que tu es forte...'' Et moi de répondre... '' Si ton dieu éprouve ceux qu'il aime et bien je ne veux plus qu'il m'aime!!! Qu'il m'oublis!!! Bref je me suis aussi sentie plus a l'aise de me réconcilier avec ce Dieu lors de ma grossesse espoir, juste au cas ou il existerait et ou il m'en tiendrait rancune pour mes paroles... :) Et tu vois Charles-Edward est arrivé en avril dernier, une petite boule d'amour qui nous comble de bonheur. Est-ce que Dieu a contribué a mon bonheur... probablement que le simple fait d'avoir visialisé et agit comme je le sentait le mieux a aidé...

Alors voilà... Une belle journée à toi, ton amoureux, Minifée dans la bedaine et un gros calin au Capitaine et son étoile.

Cindy

The B a dit…

Je veux y aller à l'Oratoire!

L'aubergiste en devoir a dit…

@ The B:

si tu es vraiment sérieux, on y retourne ensemble, et je recommence toute ma séance de supplique, juste au cas où...

Je serais très honorée d'y aller avec toi.

Écris-moi!