dimanche 29 mars 2009

Tome 3: La psychose de Papa Poule


De retour dans notre chambre, étant donné mon manque de mobilité dû à la chirugie, Papa poule se sent investi d'une divine mission: s'occuper convenablement de son fiston.

Jusque là, tout se déroule normalement. C'était sans connaître le petit côté psychotique de Papa poule concernant le danger. Maintenant, il est exacerbé de manière exponentielle.

La première journée, il s'est fait montrer comment changer une couche, donner un bain, laver des minis cheveux, emmailloter jr.

 Il prend tout ça très à coeur. L'emmaillotage, il réessaie encore et encore, car les premières fois, aussitôt terminé, les bras de bébé sortent de partout aussitôt déposé dans son lit. Mais il ne se laisse pas vaincre. Tant que son fils ne ressemble pas à une chenille dans un cocron, il persévère. Il est maintenant le roi de l'emmaillotage. Laszlo a l'air d'un Q-Tip à longueur de journée mais Papa a réussi.

Lorsqu'il change sa couche, il met un temps fou à appliquer la petite crème tel qu'on lui a montré. Et il fait une fabulation sur les testicules de fiston en se rappelant que lui, lorsqu'il était jeune, on lui faisait souvent mal. Sauf que tout est tellement long que fiston a presque le temps de prendre l'hypothermie avant qu'il ne termine. Mais sa conscience à bien effectuer le travail est émouvante et je le laisse faire.

La seule fois où Papa poule nous a quittés pour aller chercher des trucs à la maison, il revient avec quelques vivres pour nous permettre de manger un peu plus que ce qui se trouve sous le couvert en plastique des plateaux d'hôpital.

Son retour coïncide avec l'arrivée de l'infirmière qui s'apperçoit que Laszlo fait un pic de fièvre. Papa devient tout désemparé. Encore plus lorsque les gentilles infirmières partent avec SON fils pour lui mettre un cathéter dans sa main. Je le vois pleurer par en-dedans.

À son retour, il se rend compte que les branches du cathéter dépassent. Je lis la panique dans ses yeux. "Il va se crever un oeil avec ça! Avoir attendu tout ce temps pour avoir un borgne, pas question!" Le voilà donc en train de lui confectionner aux 5 minutes une petite moumoute avec une débarbouilette pour éviter tout accident fâcheux. Bébé n'est pas d'accord et avec tous ses mouvements désordonnés réussit à se la décrocher en tout temps. D'où la reconfection aux 5 minutes...Rien ne vaincra la patience de Papa poule.

L'aubergiste de son lit de fer rétro, (celui avec une poignée au bout du lit pour lever ou abaisser) surveille les scènes avec un sourire aux lèvres et une larme à l'oeil.

Pragmatique et organisée, elle lance à Papa en pensant aux victuailles: "Tu devrais mettre le stock entre les deux fenêtres. Comme ça, ça va le réfrigérer!"

PP: Quoi?A: Je te dis de lever la fenêtre de dehors et de le mettre entre les deux fenêtres.
PP tout en angoisse: Ben non ça va faire un courant d'air!
A: Pas si tu fermes la fenêtre du devant.
PP: Es-tu malade? Il n'en est pas question!
A: Je ne comprends pas. Cé quoi le problème on ne perdra pas la bouffe.
PP:???
PP: Ah, je pensais que tu voulais que je mette le bébé entre les deux fenêtres pour le réfrigérer et faire descendre sa température.
A: ?!!!
A: Chéri, tu es vraiment un gars brillant mais je me demande parfois comment tu peux faire des suppositions aussi imbéciles.

Papa poule essayant de reprendre contenance: "J'avais mal compris. Je l'aime tellement, je ne veux pas qu'il lui arrive quelque chose!"

Oui, ça on s'en serait douté à le voir protéger son oeuf avec encore plus de précaution qu'un Manchot empereur...


13 commentaires:

La maman amour koala a dit…

vous etes beau et de toute beaute avec votre fils et cette magnifique maman continuer tel un empreur a prendre soin de votre oeuf d'amour . bebe ces tu combien tes parents t'aime comme ces beau de voir des parents avec leurs desirs d'amour ici on voit vraiment de l'amour entre cette enfant et ces merveilleux parents d'amour ne lacher pas les parents a plus La mamn amour koala.

La Souimi a dit…

hehehehehhe...Crime que c'est drôle! Pas possible. J'imagine le petit joufflu coincé entre les deux fenêtres pendant que vous faites la fiesta. hehehehehehe.....

Grande Dame a dit…

Quels moments magiques! C'est tellement précieux cette zone d'apprivoisement continue, cet élan à la rencontre de l'autre, cet attachement qui se crée de façon tangible...

Je vous souhaite beaucoup de bonheur, à toi et ton homme brillant père veilleur...

Sissa a dit…

Ahhhhh, qu'il est mignon !!! J'espere que le mien sera aussi attentif au besoin de bb !!

L'aubergiste en devoir a dit…

@ La Souimi: j'en revenais pas qu'il puisse penser que j'avais pu penser à ça...Et ça, ce n'était que le début d'une série de suppositions disons, très hasardeuses sur mes capacités parentales...;)

@ Grande Dame; effectivement, l'attachement est instantané, la confiance en soi et en ses moyens devient meilleure plus les jours passent.

@ SIssa: je te le souhaite. Je ne pouvais presque rien faire, je ne sais pas ce qui ce serait passé si papa n'avait pas eu cet attachement inné! Je lui ai même demandé s'il voulait que je lui cède mes droits parentaux...

Une femme libre a dit…

N'empêche que le bébé entre les deux fenêtres, sa fièvre aurait rapidement baissé... ;o)

Diane L a dit…

Je te lis et je pleure...j'ai tout vue à travers tes mots, les larmes de papa et toi qui surveille tes hommes.
Bisous à vous trois

mazsellan a dit…

Oui mais nous dans ces moments d'émotions extrêmes, moments où nous sommes décontenancés, on ne peut pas penser comme il se doit.

Je suis solidaire avec le papa et à 100%.

Et puis, s'il y a une chose de laquelle je m'ennuie énormément, c'était ces moments où j'enveloppais ma fille avant de lui donner le biberon et de l'endormir dans mes bras. Tu lui dira que ÇA, qu'il en profite beaucoup, ÉNORMÉMENT, parce que ça passe vite en titi.

Wow !

Magenta a dit…

Ah, c'est magnifique.... Quel papa extraordinaire il fait... Je suis tellement contente pour vous... Tu me fais sourire avec tes anecdotes...

Bravo encore, vous faites une si belle famille!

katerine a dit…

C'est vraiment mignon!
L'amour rend parfois un peu ''gaga'' comme on dit?
Super papa poule! Tu es chanceuse de pouvoir compter sur un homme aussi amoureux de son fils!
J'espère bien que mon homme sera tout aussi mignon!

maman So a dit…

Vraiment trop cute ton homme!! On en veut des papas poules comme lui!! :P

C'est drôle comme les papas d'aujourd'hui prennent leur rôle au sérieux...et ça touche bcp les mamans!!

Félicitations encore à vous 2!!

Sissa a dit…

@ L'aubergiste : J'espere au moins qu'il a dit non !! hihihi

Marieve a dit…

Hihihihi! Vous êtes pas mal beaux! :)