mardi 10 février 2009

Où est mon (*&&%?$%? de paquet?


Il y aura trois semaines jeudi, j'ai posté un paquet pour ma mouma. Comme j'étais chez ma copine à Pointe-Calumet et qu'on passait devant un bureau de poste je me suis dit que je posterais mon paquet de cet endroit et que ça m'éviterait d'avoir à aller ici à Montréal; bureau n'étant pas vraiment près de chez moi.

La bourde, que dis-je la gaffe totale!

À Pointe-Calumet faut croire qu'ils vivent encore à l'ère de l'âge de pierre puisqu'ils n'ont aucun système automatisé. Donc pas de coupon de repérage de paquet.

Le paquet en question comprenait le cadeau d'anniversaire de ma mère ainsi que son cadeau de Noël. Un bien beau paquet finalement!

Tout a commencé lorsque l'employé qui doit effectuer la double tâche de commis de dépanneur et de commis à la poste se met à chercher le prix dans un grand livre de code postaux.

-Ça va où ça?
-À Québec.
-Quel code postal?

Je lui donne et elle inscrit un gros 8,57$ à la place du timbre. Pas d'autocollant. Rien. Je trouve que le prix est dérisoire quant à la grosseur de la boîte mais bon...je me dis qu'ils doivent savoir, Ce sont eux les employés de la poste, pas moi. C'est là, que j'aurais peut-être dû allumer mes synapses mais il faisait froid et il faut croire qu'il y en avait qu'un sur deux seulement qui fonctionnait.

Elle me dit que ça va prendre 2-3 jours ouvrables.

Alors, presque trois semaines plus tard, les cons, ils ont perdu mon paquet. 

Je présume qu'elle ne m'a pas chargée assez cher donc le paquet ne peut se rendre à destination.

Cela fait quatre fois que j'appelle au service à la clientèle pour me faire dire que pas de repérage,  kaput le paquet.

-Il va aller à Québec et revenir à l'expéditeur. Délai 7 à 8 jours. (appel 1)
-Il ne va pas aller à Québec et revenir à l'expéditeur. Délai 10 à 12 jours (appel 2)
-Il va aller à Québec et c'est le receveur qui devra défrayer le coût supplémentaire. (appel 3)
-On ne sait pas où il est finalement. Pas de repérage. (appel 4)

On voit ici qu'ils savent exactement ce qui se passe dans la chaîne de possession des objets qu'on leur confie.

Encore une fois, un bel exemple d'un service d'état.

Je considère que je fus lésée par l'incompétence de la commis hybride. Sauf que, qui va devoir se battre pour faire respecter son point et se faire rembourser? Sans assurance, sans repérage?

Vous avez deviné!


7 commentaires:

Sissa a dit…

Wow... pas fort ca !! Franchement, sont pas très modernisé, car maintenant, ils peuvent les repérer...

katerine a dit…

J'ai déjà reçu une lettre personnelle qui m'aurait évité quelques soucis.....deux ans plus tard!! Wow!!! Vraiment, leur système ne vaut pas de la cr****.
En espérant que tu retrouves le tout.
Katerine.

Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Jean-François a dit…

Le service en provenance d'une société d'état laisse à désirer, preuve à l'appuie.

Finalement, tu aurais peut-être dûe le poster à Montréal... Avoir su... :)

L'aubergiste en devoir a dit…

@ JF: J'aurais dond dû dondaine....Mets-en!

Encore une fois, on apprendra par l'expérience...

Charlotte Moderne a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Karine a dit…

Je ne suis pas trop fière de mes concitoyens (c'est moi la copine en question) sur ce coup là!

J'imagine qu'il y a surement quelqu'un qui va allumer quelque part... ce n'était pas une petite boite, elle sera retrouver d'ici un siècle ou deux surement... non??

Quand je suis allée à Haiti en 1993, mes cartes postales sont arrivées 2 ans après moi... si j'en juge par le message de Katherine, je commence à me demander si je n'ai pas blamé le mauvais organisme à cette époque là en accusant la poste d'Haiti...