vendredi 6 février 2009

Taverne fermée

Et merde!

Oui la vie pour tous continue malgré les malheurs d'autrui mais comment faire la transition et écrire aujourd'hui quelque chose de léger, de dérisoire ou d'insignifiant après l'uppercut d'hier?

Je déclare La Taverne fermée pour quelques jours en respect pour la peine et la douleur des Cornus. Je me sentirais égoïste de faire comme si c'était fait, on a donné nos sympathies, on passe à autre chose.

Je ne dors pas depuis trois heures ce matin; la fragilité de la vie, je vous casse les oreilles assez souvent avec, en voilà encore une preuve. Malheureusement.

Et ça me ramène à ma propre fragilité et à celle de ceux que j'aime.

Aujourd'hui, dites-donc Je t'aime à quelqu'un comme ça, sans raison, juste parce que demain, il pourrait arriver que vous ne puissiez pas le faire...

6 commentaires:

Koala a dit…

Bonjour toi que j'aime ainsi que ta belle bedaine, ne te sens pas coupable d'aucune sujet a la taverne. Rien de ce que pourrait dire qui que ce soit ne ramenera ce petit ange a la vie. Je sais que vous voudriez etre magicienne et reculer dans le temp et faire en sorte que tout cela ne ce seais jamais ecrie. Tu es humaine et sensible a la peine des cornu et ces a on honneur regarde moi aussi je leurs accorde aussi leurs temps.
Mais il ne faut pas en vouloir a ceux qui sont moin fragile a la misere des autres et la vie continue . Dit ti que si sa arriverais a eux ils aimeraient probablement avoir ce respect mais peut-etre ont-ils ete elevees et gater trop par la vie pour voir la peine des autres. Fait comme moi tourne toi vers ceux qui t'aiment et ont decidees de leurs envoyer l'amitiee sincere bienvenu parmi mes plus sincere maman d'amour.

Je vais te demander de prendre le bien precieux dans ton bedon et lui dire que tu l'aime et tu l'attend et je veux que tu aille te reposer et un bon moyen de ne pas avoir mal de ce qui ce passe ailleur sur cetain blog ces de pas leurs en vouloir et d'aller te reposer et penser a ton amour en toi qui vas venir bientot dire bonjour pour notre renouveau la vie continue un gros calins koala xx

Yano a dit…

"Et ça me ramène à ma propre fragilité et à celle de ceux que j'aime."

Mets-en.

Ça remue des choses particulières, chez toi. Je te fais un calin virtuel, tiens. Et au petit coeur qui bat dans ton ventre.

L'aubergiste en devoir a dit…

Merci Yano. Calin fortement accepté par nous deux!

Évangéline a dit…

C'est la 1ere fois que je viens ici. En lisant ton message, j'ai su exactement pourquoi je me sentais incapable d'écrire sur mon propre blog. Tu as mis des mots sur ce que je ressentais.
merci

Jean-François a dit…

J'ai su qu'une vie se développe en toi et je comprend ce que tu peux ressentir face à la fragilité de la vie, surtout celle de l'âge d'un enfant comme Benjamin...

Ton idée de dire un «Je t'aime» à une personne que l'on ne connait ou non est vraiment très noble de ta part mais pas facile non plus. Il est déjà difficile d'aborder une personne sans savoir comment on le fera alors pour ce qui est de lui dire Je t'aime tout bonnement, comme ça... Comment réagira-t-elle ?

Superbe ton blogue, et merci aussi d'être passé par chez moi :-)

L'aubergiste en devoir a dit…

@ Jean-François: je fais souvent des billets sur la vitesse du quotidien, sur l'oubli qu'on fait de constater combien peuvent être précieux nos amis, notre famille, nos amours...

Peut-être parce que je suis configurée fille est-ce plus facile pour moi, mais de dire je t'aime à ma mère, à mon amie ou tout simplement à mon chéri, je n'en ai aucune difficulté. Loin de moi l'idée de tomber dans un pathétique monde New Age où tout le monde il est fin, tout le monde est beau, tout le monde s'aime.

Sinon, vite l'inscription chez Raël, hein?

:)

Bienvenue à la Taverne ainsi qu'à Évangéline: revenez nous voir!